Navigation – Plan du site

Spectacle : La Nuit des Rois

Mise en scène : Clément Poirée. Théâtre des Quartiers d’Ivry

Du 5 janvier au 1er février 2015

de William Shakespeare

mise en scène Clément Poirée

traduction Jude Lucas

décors Erwan Creff

lumière Kevin Briard

musique Stéphanie Gibert

costumes Hanna Sjödin

maquillages Pauline Bry

régie générale Farid Laroussi

collaboration artistique Sacha Todorov

administration et production Lola Lucas et Alice Broyelle

avec Suzanne Aubert, Moustafa Benaïbout, Camille Bernon, Bruno Blairet, Julien Campani, Eddie Chignara, Matthieu Marie, Laurent Ménoret, Claire Sermonne

Image 100000000000020D000001EAA84813FB.jpg

5 JANVIER > 1er FÉVRIER 2015

20h sauf jeudi à 19h et dimanche à 16h

relâches les 7, 12, 19 et 26 janvier

Présentation du spectacle

http://www.theatre-quartiers-ivry.com/fr/la-saison/spectacles/la_nuit_des_rois

Le désir et son objet

Twelfth Night, or What you will.

Or what you will ? “ Ou ce que vous désirez ”

Qu’est-ce que désirent les personnages de Shakespeare ? L’idée de l’amour “ the spirit of love ” dit Orsino. L’amour pour une image, l’amour pour un être disparu, l’amour pour la bouteille… Ce ne sont que des amours mortes.

Orsino et Olivia vivent cloîtrés, comme dans un conte ils sont ensevelis avec leur suite dans le sommeil et ils frôlent le réel comme des somnambules. Ils vivent dans leur nuit, La Nuit des rois.
Dans cette nuit, on croise des âmes malades : Orsino, malade de désir, un désir impatient, cruel ; Olivia, qui prétend échapper à la nature et à la vie ; Malvolio malade d’orgueil, d’amour propre ; Tobie noyé dans l’alcool.

Soudain, survient l’objet du désir – juvénile, à la fois homme et femme, Viola et Sébastien.

Pour parvenir à déchirer le voile de l’indépassable solitude des êtres, il faut le masque. Il faut la transgression, le renversement. Il faut le carnaval. Viola se grime en Cesario, et c’est sous ce déguisement qu’elle séduit involontairement Olivia ; le pirate Antonio aime le jeune Sébastien, la jeune Maria aime le vieil alcoolique Tobie… Ce sont des amours désaccordées. C’est une musique jouée sur des instruments dissonants, et pourtant elle est si belle.

J’aimerais faire du plateau “ le périscope de l’âme ” comme le décrit Kafka. Un genre de grand dortoir pris dans un rayon de lune qui s’anime dans la nuit, comme dans un rêve, peuplé d’êtres mélancoliques et drôles. Hors du temps. Des lits séparés par des paravents, des meubles recouverts de draps, un piano désaccordé…

“ Or what you will ” ? “ Ou ce que vous voudrez ” pourvu que ça marche. Pourvu que cela nous indique le chemin vers le jour et la vie. Pourvu que cela nous permette d’échapper à la nuit pleine de rêves, de fantasmes et d’idéaux et que l’on puisse enfin se coltiner le réel à la fois amer et jubilatoire.

Clément Poirée

Coproduction Compagnie Hypermobile, Théâtre des Quartiers d’Ivry. Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National. Avec le soutien de l’ADAMI

Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation : dimanche 18 janvier.

Offre réservée aux sociétaires de la SFS

Les membres de la Société française Shakespeare peuvent acheter des places à tarif préférentiel. Pour réserver vos places, écrivez-nous pour recevoir les instructions précises.

  • Logo Société Française Shakespeare
  • Logo Shakespeare 450
  • Logo Shakespeare Anniversary
  • Logo La SFS sur Facebook
  • Revues.org